Exposition : (Sus)tentation

Du Lundi 30 mai au Vendredi 30 septembre

Exposition du 30 mai au 30 septembre 2016

 

La Brasserie 2016-BD La Brasserie 2016-BD  L’exposition explore la question de la relation de l’art contemporain avec la nourriture. Installations, photographies, sculptures et vidéos autour du thème culinaire, où l'éthique et l'esthétique sont bousculées, interrogées, cuisinées et passées au tamis.

De la racine à la fourchette, la révolte est dans l’assiette.

 

L’exposition propose différentes facettes de l’attraction à la nourriture comme une interface de l’art et de la vie. Elle essaie de rétablir l’idée d’une société participative dans laquelle nature et culture, tradition et innovation, naturel et artificiel, émergent parmi ces éléments.

Certaines reflètent les attitudes de notre société, de notre culture de consommation, mais aussi les modèles esthétiques. D’autres s’amusent des habitudes de notre vie quotidienne, mais toutes stimulent notre imagination pour changer le monde. La table a toujours évoqué les comportements de notre société, et l’histoire de l’art ne manque pas d’exemples.

 

L’exposition propose un regard acéré sur les mutations, jusqu’à la création culinaire en passe de devenir un art à part entière, et réunit seize artistes sur le sujet : Agnès b., Michel Bouillon, Marie José Burki, Martine Camillieri, Latifa Echakhch, Olivia Frémineau, Dinah Fried, Erwan Frotin, Alexandre Gauthier, Wolfgang Laïb, Lang/Baumann, Aline Morvan, Emma Perrochon, Lina Tornare, Nicolas Tourte.

 

La Brasserie est en ébullition !

Les artistes Lang/Baumann installent Comfort, une bulle géante sur le bâtiment en dialogue avec le thème de l’exposition.

 

Wolfgang Laïb utilise des matériaux issus de la nature ; riz, lait, pollen, cire d’abeille, en s’interrogeant sur le dialogue entre nature et culture. Avec Reishaus, le riz symbolise la faim dans le monde. Cette œuvre fait partie d’une série initiée lors d’un séjour en Inde du Sud. La maison et le riz, choisis pour leur symbolique, rappellent les rituels d’offrandes. La blancheur translucide du riz est en opposition au noir profond du bloc de granit.

 

Latifa Echakhch présente Principe d’économie I avec une vingtaine de pains de sucre alignés sur le sol, en référence à l’architecture des grands ensembles. Ce paysage à échelle inversée dans l’espace d’exposition questionne l’envers du décor et crée un basculement de repères.

 

Agnès b. présente des photos personnelles inédites de fruits et légumes, qui nous révèlent ses goûts, son style unique. Ses photographies traitent du quotidien, il s'agit d'objets familiers (fruits, légumes…), ceux sur lesquels le regard s'est habitué à glisser. La représentation photographique des fruits et légumes met en valeur la richesse de ces aliments par la tradition de la nature morte du XVIIe.

 

Les Fruits, 1653, de Michel Bouillon est une peinture issue de la collection du musée des Beaux-Arts d’Arras. Cette composition d’une grande simplicité, ce panier de fruits n’est pas sans rappeler la première nature morte de l’histoire de l’art, la corbeille de fruits, 1597 de Caravage. Toutes deux sont empreintes d’une grande modernité.

 

Le détournement est l’un des ressorts de la création contemporaine, les objets usuels sont remis en perspective : Emma Perrochon, résidente à La Brasserie dans le cadre d’un échange avec le FRACNPDC, présente sa série Marées initiée sur place à partir d’une saucière. Avec ses sculptures, elle interroge et détourne les gestes et usages communs à la céramique et à la cuisine. Tandis qu'Aline Morvan épluche la matière brute avec Épluchez. Cette œuvre délicate et raffinée, élaborée à partir d'un matériau minéral et composée de milliers d'épluchures de terre cuite enfumées, nous renvoie à la notion de fragilité. …

 

L'attitude contestataire de Martine Camillieri nous sensibilise sur la consommation de produits industriels. Ses plateaux repas décortiquent les messages publicitaires de notre société de surconsommation. L’installation Wild Food, les nourritures féroces, présente des pièces jouant sur l'ambiguïté des messages.

 

À l’opposé, Erwan Frotin dévoile la flore sauvage comestible. Ces photographies couleurs évoquent le travail en noir et blanc et détaillé de Karl Blossfeldt. À la manière d’un herbier, il répertorie les plantes comestibles et leur donne une nouvelle identité.

 

Avec la pensée des artistes, tout peut être renversé, réévalué sous un angle différent.

La vidéo Chicken de Marie José Burki reflète de manière intéressante et significative le passage de l'animal mort au morceau de viande présenté dans l'assiette. Elle invite à ce rituel de la transformation de la matière qui fascine l’artiste.

 

L'humour est aussi au menu avec la vidéo Lacté de Nicolas Tourte, sur la surabondance du lait qui s’écoule sans fin, qui nous met face au gaspillage. Cette œuvre incarne le balancement entre l’éloge du simple et la profusion qui nous entoure.

L’artiste utilise la photographie et les installations vidéo pour interroger le quotidien. L’eau, le lait, les éléments liquides en général, occupent une place importante dans son œuvre.

 

La baraque à frites d’Olivia Frémineau nous tient au chaud, au pays de la pomme de terre. Ses compositions subtiles s’amusent avec la représentation des aliments courants.

 

La série photographique Fictitious Dishes de Dinah Fried évoque des plats imaginaires faisant référence à des œuvres romanesques d’auteurs mythiques. À table ! avec Flaubert, Kerouac ou Proust…les détails de ses natures mortes nous invitent à relire nos classiques.

 

Lina Tornare présente la vidéo Kantia, Alexandre Gauthier. Une étoile à La Brasserie ! Alexandre Gauthier, le chef du restaurant La Grenouillère, au bord du fleuve La Canche, met en scène la flore et la faune de notre région avec ses créations culinaires en référence à l’art contemporain.

 

 

 

La Brasserie

5, rue Basse

62111 Foncquevillers

www.artbrasserie.com

Ouvert samedi et dimanche 11 h-18 h, et sur rendez-vous.

Entrée libre.

Contact : vdamagnez@artbrasserie.com

+33 (0)6 87 91 57 82

Actualités

Livret-SORTIR2

Consultez le guide "Evasion" A 1h de Lille, à 45 minutes d'Amiens et à 15 minutes d'Arras, le territoire...